Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Savoir cuisiner c'est pas inné.

Aujourd'hui je me débrouille peut être culinairement, mais le chemin à été rude pour y arriver !!
Et c'est la famille qui s'est bien poilé...

Ca a commencé petite, quand ma mère m'a demandé de laver les patates qu'elle venait d'éplucher.
Quoi de plus normal pour laver quelque chose que d'utiliser du produit vaisselle ? Si, si, je l'ai bien fait...
Une bonne rasade de Mir sur les patates, et vas-y que je les frotte jusqu'à ce qu'il y ait plus de mousse.
Je vous dit pas la tronche de la mère face à des pommes de terre mousseuses !!

Un peu plus grande, on m'a demandé d'aller chercher de la "feuille de chêne" (la salade quoi) au jardin. Jusque là, pas de problème.
Moi je demande "c'est pour aller avec le plateau de fromage ?" (parce que dans ma tête, il s'agissait de décorer le plateau de fromage).
Ma mère qui répond "ben euh, oui" (sans savoir ce que moi j'avais en tête, dommage pour elle).
Elle me donne donc un couteau, moi je lui demande de me donner un sécateur plutôt; elle trouve ça bizarre  mais me le donne et me laisse partir.
Sauf qu'en ne me voyant pas revenir au bout de 5 minutes, elle est aller chercher elle même la salade et à continué ses préparations, sans s'inquiéter plus que ça de pas me voir au jardin.
Pendant ce temps là, j'étais en train de parcourir la montagne à la recherche d'un chêne, pour lui couper une branche bien feuillue. Ce que j'ai fais, et j'ai bien galéré pendant une bonne demi heure au moins.
Je suis donc rentrée avec ma branche de chêne, en me disant que j'avais fait du bon travail, et que le plateau de fromage serait très joliment décoré avec ça.
J'ai donc une fois de plus, provoqué un beau fou-rire.

Dans la même période que la feuille de chêne. J'étais en vacances chez mes grands parents, et aidais ma grand mère à faire à manger (au courant bien sûr de mes frasques culinaires).
Elle me demande d'aller chercher du persil.
Là aucun soucis (je suis au courant que ce n'est pas uniquement de la lessive), je prend un couteau, vais dans le jardin, trouve la rangée de persil, en coupe une belle botte, et la ramène à ma grand-mère qui éclate de rire !!
"Hahahahaha, c'est une botte de fanes de carottes".
Et mirde... encore raté, c'est pas ce jour là que je suis devenue crédible ! (Et en plus de ça, j'ai coupé à ras la moitié d'une rangée de carottes).

Plus tard, je suis passé à la phase expérimentale, après enfin avoir acquis des bases en cuisine.
Un jour, j'ai donc voulu (avec mère) faire un gâteau: une tarte au chocolat, meringuée au miel !
Dit comme ça, ça peut avoir l'air appétissant.
Mais c'était le pire gâteau jamais conçu, capable de tuer un diabétique avec une part de la taille d'une cuillère à café !!!!!
C'est d'ailleurs la quantité gouté par chacune, suffisante pour se rendre compte qu'on avait avalé suffisament de sucre pour 2 mois au moins.
Enfin un truc tellement immengeable (vraiment, mais vraiment trop sucré. Sinon ça aurait pû être bon, mais à côté, une barbe à papa c'était light), qu'on l'a donné aux chiens.
Ils en ont même pas voulu une léchouille, ils ont du comprendre qu'ils allaient perdre la vue instentanément si ils osaient y toucher !

Enfin bref, je me suis nettement amélioré en cuisine (même si ça arrive encore régulièrement que je fasse tout cramer), et heureusement, sinon je me serais probablement auto-suicidée empoisonnée !

Et mes péripéties ont au moins l'avantage de provoquer des fou-rires larmoyants.
Le rire c'est la santé non ?!?
http://www.afjv.com/press0610/061011_lapin_cretin_1.jpg