Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'aime mes rêves ! (part. 2)

Bon l'épisode de ma soeur qui mange des épluchures de pomme de terre, ce sera pour une autre fois, parce que là je recommence à faire des rêves bien spaces !!

Je vais essayer de faire vite.

Le premier il y a deux jours, chez moi à Montpellier. J'ai rêvé qu'il y avait des innondations (enfin jusqte qu'il pleuvait beaucoup en fait); que du coup, ma voiture s'est mise à flotter, et quand je suis sortie de chez moi, en plus des 40cm d'eau dans la rue, je ne comprenai pas pourquoi ma titine n'était plus garée à l'endroit où je l'avais laissée la veille !
J'ai quand même réussi à la retrouver flottant dans un lac (au beau milieu de la ville, vive les innondations). Et pour la récupéré... TADAAAAAAAAM idée du siècle: j'ai appelé des amis pêcheurs !
Ils ont par un puissant stratagème de pêche à la mouche et de moulinage intensif, accroché leurs lignes sur ma voiture, et l'ont ainsi mouli-treuillée jusqu'à la berge !!
Faudra essayer un jour, on sait jamais si ça peut économiser la dépanneuse !!

Le second, la nuit dernière chez ma mère (et c'est là que je me rend compte, que mes rêves sont liés à l'endroit où je m'endors).
Ca a commencé avec une histoire de douche, en voulant me laver, (encore) innondation dans la douche, l'eau ne s'évacuait pas, car la porte avait été forcée () et tout le bac du bas, et les bords en plastique de l'intérieur (c'est une cabine de douche avec la pluie, les jets et tout) étaient gondolés-compréssés contre le mur, donc évacuation dézinguée.
(Et là ça se complique et ça part en sucette).
Je pense donc à aller chez le voisin, mais on m'informe qu'il est occupé avec une nana qu'il peut pas sentir... bref !
Solution: aller à la mairie pour prendre une douche (là je sais pas comment c'est possible). Mais personne à la mairie, arf !
Je tourne donc dans le village, en serviette, mon gel douche à la main (là je me pose des questions sur mon état psychologique), et finis par trouver quelqu'un qui me dit d'aller dans les gîtes municipaux, actuellement inhabités. Chouette, je file, mais arrivé devant la porte, je remarque que des travaux ont eu lieu, et que la double porte à été transformée en fenestrou ridicule !
Et d'un coup, j'entends du bruit, je me tourne, et me dépèche de m'applatir contre le mur, parce qu'une troupe de 25 personnes arrive, avec des ânes !! Oui des ÂNES ! Et une bête chacun !
(Là je pense que les antibios que je prends y sont probablement pour quelque chose).
J'arrive à éviter le piétinement, et je demande à tout ce monde ce qu'il fout ici, et on me répond qu'ils viennent occuper les gîtes justement (et les ânes aussi). Mais comment faire passer les 25 ânes par un fenestrou ?
Je finis donc par accompagner les gens et les bêtes jusqu'aux gîtes par un autre chemin, qui nécéssite de passer à l'intérieur de la salle polyvalente, de descendre des escaliers, d'emprunter les couloirs et la salle de réunion de la mairie, de passer dans une autre salle des fêtes, et de monter une autre escalier jusqu'aux gîtes. Et j'étais toujours en serviette de bain et gel douche à la main (même pas froid !).
Et avant la fin du périple avec les ânes, je tombe sur une amie, en train de contempler le passage des dits ânes, assise par terre au milieu de la salle des fêtes. En lui demandant si tout allait bien, elle me répond qu'elle ne sait pas où manger, et je finis donc par lui proposer de venir manger à la maison.
Et après une looooooooongue discussion sans le moindre intérêt, je me suis réveillée...

Je pense que je suis rentrée à la maison, et j'ai certainement fini la journée, à moitié à poil comme je l'avais commencée, et sans m'être lavée !

4249_render_pamplemousse_fou.png
Je me demande si la peinture des murs contiendrais pas du plomb, auquel cas, je pense venir à les lécher lors de crise de somnembulisme, ce qui je pense, perturbe considérablement l'état de mon cerveau !

Affaire encore à suivre...